Inventaire des critères de caractérisation de l'acoustique des salles calculés proposés dans CATT-Acoustic

Paramètres basés sur les ratios d'énergie précoce/tardif : C-7, D-50, C-50, U-50, C-80

Les critères basé sur les ratio d'énergie précoce/tardif comme la définition - Deutlichkeit (D-50), la clarté (C-80) etc. sont calculés à partir de leur définition respective [Cremer,ISO].  
où te prend la valeur 50 ou 80 ms par exemple. C80 est appelé clarté, exprimée en dB.   La définition (Deutlichkeit) D50, en %, se définit comme suit :
 

Le critère U50 correspond à un C50 avec une prise en compte du bruit de fond, qui peut être modifié (voir [Bradley-96]):
 

RR160

Le critère RR160 est liée à la perception par les auditeurs de la réverbération courante (de l'anglais Running Reverberance), i.e du traînage de la salle pendant le discours musical (par opposition à l'impression de traînage de la salle perçue lors de l'extinction du message musical, mieux traduit par le TR).
 

Temps central

Le Temps Central Ts, en secondes, est le barycentre énergétique de la réponse impulsionnelle. Il est défini comme suit :  

 

RT '

Critère calculé à partir du Temps Central Ts, en supposant une décroissance exponentielle.  

 

Temps de décroissance précoce - Early Decay-Time (EDT)

EDT est le temps de décroissance évalué entre 0 et -10 dB sur l'échogramme rétrointégré.
Cette évaluation, comme suggérée dans la norme de mesure, soulève des difficultés pour réaliser une interpolation par moindres carrés sur une partie peu linéaire de la décroissance (particulièrement en présence d'un son direct très proéminent). La meilleure façon de déterminer l'EDT reste à définir voir [Bradley-96].
 

Temps de décroissance (réverbération)

Les temps de réverbération statistiques sont calculés selon les formules de Sabine et de Eyring. EyrT est calculé à partir du Mean Free Path calculé à parttir des trajets réels. EyrTg est calculé à partir du coefficient d'absorption moyen AbsCg défini ci-dessus. Les temps de réverbération T15 et T30 sont calculés par régression linéaire des moindres carrés de la décroissance énergétique prédite par la méthode des cônes sur les intervalles -5 à -20 dB et -5 à -3dB respectivement.   Des différences parfois observées entre les TR classiques et le T30 s'expliquent le plus souvent par un manque de diffusion des parois du modèle. De telles différences sont présentes également dans les salles réelles, particulièrement lorsque l'absorption est inégalement répartie dans le local (exemple de salles rectangulaires dans lesquelles l'absorbant est concentré au plafond).   Une autre raison pour laquelle des différences peuvent être constatées entre TR classiques et T30 est lorsque le temps de troncature des rayons (Ray Truncation Time) est réglé trop court; il s'ensuit alors une sous-estimation du TR. La norme ISO 3382 indique que la durée de mesurage doit au moins être égale aux 3/4 du TR réel, soit -45 dB, pour l'évaluation du TR; il est sain de considérer la prédiction informatique comme une mesure virtuelle.  

Mesures d'efficacité latérale LF

avec θ l'angle entre la direction d'arrivée de la réflexion et la ligne traversant les deux oreilles de l'auditeur.
La norme [ISO] spécifie que la direction de la tête devrait être orientée vers la source.
 

Niveau de pression acoustique SPL - Sound Pressure Level

Il s'agit du niveau de pression acoustique en dB.
avec:
peff la valeur efficace mesurée
pref la valeur de référence, 20 μPa.
 

Force sonore - Strength (G)

G est le niveau de pression acoustique relatif au niveau de pression acoustique en champ libre à 10 mètres de la source (en supposant une source omni-directionelle ayant la même puissance acoustique que la source considérée):
avec : p10 pression acoustique rms pour le son direct à 10 m en champ libre, Pa
ptot pression acoustique totale rms, Pa
 

Estimation de la force sonore pour des sources multiples - Multiple sources G estimates

Si plus d'une source est pris en compte (Audience area mapping ou Multiple source addition), G est calculé comme suit :
avec:
pi pression acoustique totale rms au carré au récepteur ou au point de grille de récepteurs associé à la source i
pi10 pression acoustique totale rms à 10 m en champ libre pour une source omniavec la même puissance acoustique totale que la source d'indice i.
Gi - G pour la source i
 

Critères Stage Support (ST)

Les critères Stage Support : STearly, STlate et STtotal sont calculés pour les récepteurs se trouvant à 1m (+/- 1cm) d'une source et à 1m exactement au-dessus de la surface située sous cette source. Ils sont présents en fin de fichiers texte de résultats. Leur définition la plus récente se trouve dans un article de [Gade-92]. Ils permettent de caractériser l'écoute mutuelle entre musiciens.
 

STI

Le STI Speech Transmission Index est calculé à partir de l'échogramme.

Plusieurs méthodes de pondération pour le calcul du STI peuvent être sélectionnées :  

Le masquage fréquentiel est à présent pris en compte dans le calcul du STI, pour les 3ème et 4ème éditions de la norme CEI/IEC 60286-16, 2003-05.

Le bruit de fond est également pris en compte, soit pour les valeurs spécifiées dans la boîte de dialogue General settings/Acoustic environment , soit en utilisant une cartographie de bruit calculée séparément.

Il est possible après le calcul d'observer de manière interactive les effets sur le STI de la modification du bruit de fond et du niveau global de la source.
 

Coefficient de corrélation interaurale IACC

Le coefficient de corrélation interaurale est un critère lié à l'impression d'espace.

où pgauche et pdroite représentent la pression acoustique sur les oreilles gauche et droite, et τ le retard interaural.  

Coefficient d'absorption moyen - Mean abs.

Montre le coefficient d'absorption moyen dans chaque bande d'octave avec les coefficients min et max, ainsi que le libre-parcours moyen MFP, calculé à partir de tous les parcours de propagation des rayons.  

Coefficient de diffusion moyen - Mean scatt.

Montre le coefficient de diffusion moyen dans chaque bande d'octave avec les coefficients min et max.  

Amplification du niveau de pression acoustique DLf (seulement pour les cartographies)

Valeur moyenne, en dB, de la différence, sur une plage de distances donnée, entre la courbe de décroissance sonore spatiale du local et la courbe de décroissance sonore spatiale en champ libre.  

Taux de décroissance spatiale du niveau de pression acoustique par doublement de distance DL2 (seulement pour les cartographies)

Pente, en dB, de la courbe de décroissance sonore spatiale dans une plage de distances donnée, lorsque la distance à la source est double.  

 

Présentation de quelques valeurs objectifs en fonction du répertoire